Continuons sur le thème de  » ça coûte cher donc c’est forcément hype  » avec ces poupées gonflables très haut de gamme qui servent à assouvir des pulsions sexuelles de timides boutonneux en rute. Ce sont presque des oeuvres d’art d’après leur créateur, et ont même un coût : 6000 euros. Question : c’est pas moins cher une chèvre ?

On peut commencer jeune

On peut commencer jeune

Ce jeune entrepreneur anglais a trouvé le bon filon de lavage de voiture. Il fait du lavage ultra haut de gamme avec tout le tintouin : bain de cire, nettoyage au microscope, polissage d’extrême précision et utilisation de centaine de produits différents. Si ça vous dît, cliquez sur Elite Detailling.

Le WEB est aujourd’hui un média à part entière dans lequel nous passons des heures chaque jour. Voyons quelques chiffres très révélateurs sur l’Internet.

Utilisateurs

  • 1,7 milliards d’internautes dont 420 millions sont européens (25%), 740 asiatiques et 253 américains /canadiens ;
  • Sur ces 1,7 milliards d’internautes, 1,4 possèdent une adresse e-mail ;
  • 90 000 milliards de e-mails ont été envoyés en 2009 dont 80% sont du SPAM. Cela fait 247 milliards de e-mails envoyés chaque jour !

Google

  • 2 millions de serveurs qui consomment 1,75 TeraWatt / Heure soit un équivalent de deux petites centrales nucléaires ;
  • Une recherche sur Google consomme 7 grammes de CO2. Pour information, une bouilloire consomme 15 grammes de CO2 ;
  • 200 millions de recherche sont effectuées chaque jour.

YouTube

  • 1 milliard de vidéos sont vues chaque jour ;
  • 13 millions de vidéos publiées chaque jour ;
  • 1 américain regarde en moyenne 182 vidéos par jour.

Twitter

  • 75 millions d’abonnés dont 40 % n’a jamais publié de tweet ;
  • 27,3 millions de tweet échangés par jour ;
  • Le twitto qui a le plus d’abonnés est  » Ashton Kutcher  » (@aplusk) avec 4,25 millions de followers.

Facebook

  • 400 millions d’utilisateurs ;
  • 500 000 d’applications ;
  • 50 % des utilisateurs se connectent tous les jours ;
  • 30 milliards de photos ont été hébergées en 2009 soit 6 fois plus que sur Flikr, la plate-forme d’hébergement de photo par excellence ;
  • 30 000 serveurs dans l’architecture du réseau social.

Source : TechYou

L’état de Dubai est en faillite, comme l’Islande me direz-vous mais pour ceux qui connaissent la démesure de ce pays, c’est en même temps très surprenant et … normal mais on va vous expliquer pourquoi.

C’est quoi Dubai ?

Dubai est en même temps une ville et un état des Emirats Arabes Unis. Il s’git du 2eme état de l’Union après Abou Dabi. Sa renommée vient pour beaucoup de ses projets immobilier pharaoniques, dont nous allons vous parler plus bas dans ce billet.

En passant par l’hotel le plus étoilé du monde  » Burj-Al-arab  » aux fameuses îles représentants la planète  » the World  » ou l’immeuble le plus haut du monde  » Burj Dubai « . Le luxe et la démesure ont souvent été longtemps les qualificatifs de Dubai, cet état qui a fait du tourisme et du luxe ses principaux revenus d’activités.

C’est quoi ce bin’s ?

Dubai a demandé un moratoire sur la dette de Dubai World, la principale holding publique de l’état, qui a notamment des actifs dans l’immobilier, les transports, l’activité portuaire ou encore les loisirs.

Comment est-ce arrivé ?

Dubai a tout misé sur son attrait touristique, principalement par une communication tout azimut sur ses gigantesques projets immobiliers et sur ses loisirs hors normes : pistes de ski artificielles, golf dans le désert. Or c’est principalement l’immobilier qui est en crise depuis 2008 et, comme partout, quand l’immobilier ne va pas, rien ne va. Depuis quelques temps, l’activité frénétique des entreprises de construction s’est arrêté comme un seul homme.

C’est quoi le résultat ?

L’immobilier a chuté de 47% depuis 2008, entrainant avec lui Dubai World, par voie de conséquence sa première filiale : Nakheel. Elle est en grande difficulté avec une dette de 59 milliards de dollars dont 80 au total pour l’Etat. Cette entreprise est  » responsable  » des projets aussi  » fou  » que  :

  •  » Palm Island  » : une île artificielle en forme de palmier, qui regroupe un complexe de villas de luxe ;
  •  » Burj Dubai  » : la tour la plus haute du monde, haute de 818 m qui s’apparente à une catastrophe financière .

Nakheel doit 3,5 milliards de dollars d’ici le 14 Décembre or ils sont dans l’incapacité de la faire, et même le puissant Emir de Dubai, le prince Mohammad El-Maktoum est incapable de les sauver, étant lui même criblé de dettes.

Comment ils vont s’en sortir ?

Le salut pourrait venir de Abou Dabi d’où les banques de Dubai ont levé 5 milliards de bon du trésor américain. Le puissant voisin arabe prête pour l’instant… mais ça ne sera pas sans contre-partie, dont la possible perte de la compagnie aérienne nationale.

En quoi ça nous concerne ?

On pourrait se dire que c’est loin, et qu’en définitive, le naufrage de cet état n’est qu’à la hauteur de sa démesure mais l’annonce de sa quasi cessation de paiement a entraîné une perte dans la plupart des bourses mondiales (Paris a baissé de 3,41% et Londres de 3,18). Et en plus, vous savez quoi ? Après l’affaire Madoff, les banques européennes sont aussi exposés à la dette de Dubai, parmi lesquelles… la Société Général, BNP – Paribas, le Crédit Agricole et HSBC.

Burj Dubai

Burj Dubai

Palm Island

Palm Island

The world

The world

Burj El-Arab

Burj El-Arab

La piste de ski artificielle de Dubai...

La piste de ski artificielle de Dubai...

Le golf du désert à Dubai...

Le golf du désert à Dubai...

Source : Liberation, Journaldunet, Wikipedia

Crédit image : Blog.Luxuryproperty, Costaricapages, Anwart, Cbaonsite, SportTrops, Kellog,

Edit (15/12/2009) : Heureusement pour Dubaï, le grand-frère  » Abu Dhabi  » (celui là n’est pas sur TF1) vient à son secours avec 10 milliards de dollars (Source : Liberation).

Edit (04/01/2010) :  » Burj Dubaï « , la plus grande tour au monde a été inaugurée aujourd’hui, lundi 4 Janvier 2010.

[ad#pub-post]

Le titre est un tantinet provocateur, je le concède mais dans un pays où l’argent tend à devenir une véritable loi, ne voici t-il pas qu’il commence également à ne plus avoir d’odeur.

En effet, au diable l’éthique, faisons les payer tous quels qu’ils soient, même les pires d’entre eux…les dealers.

De quoi s’agit-il ?

Aujourd’hui, un dealer pris la main dans le sac est poursuivi pénalement. Vous me direz certainement que c’est déjà pas mal car c’est bien le principe même de répression. En plus de cela, il s’agit à présent de les poursuivre financièrement pour les attaquer directement au portefeuille, et s’il est bien garni, c’est encore mieux.

J’espère juste que vous venez de réaliser que le fisc va collecter de l’argent  » sale « …

Comment vont-ils procéder ?

La règle est plutôt simple : un trafiquant, qui par définition ne déclare absolument rien, va être taxé sur ce qu’il possède car le législateur estime que son patrimoine représente ce qu’il a gagné dans son trafic.

Ainsi, si tu es trafiquant, autant aller placer tes sous en Suisse car ta grosse BMW ne t’apportera que des ennuis. Tu peux aussi prendre une Renault mais là, tu manquerais de crédibilité.

De quels moyens disposera l’état ?

C’est bien beau de vouloir taxer à  » tort et à travers  » mais sans moyens, rien de sert d’être fait. C’est pourquoi 50 agents du Ministère des Finances de Bercy seront dédiés à traquer cette économie souterraine. Un projet de loi va également faciliter le transfert d’information entre les agents des impôts et la police. Qui a dit que certains vivaient dans l’impunité ?

Je me demande juste si les 50 agents se déplaceront en banlieue afin d’estimer le montant du patrimoine des malfaiteurs… Si oui, je leur souhaite bien du plaisir. Si ce ne sont pas eux, ce sera la police qui ne peut déjà pas aller dans tous les quartiers, certains étant réellement excessivement dangereux.

Et les riches ?

Le projet de loi concerne également la lutte contre les paradis fiscaux. Au delà de cela, encore une fois, le but est de taxer des revenus qui ne le sont pas aujourd’hui. En effet, une technique assez courante consiste, pour une entreprise, à se faire verser des dividendes par des bénéficiaires situés dans un paradis fiscal. Ces revenus dits  » passifs  » (dividendes, taux d’intérêt, redevances, etc.) seront taxées à hauteur de 50%.

Comme d’habitude, tout le problème est de repérer ces mouvements de fonds qui, je suppose, ne sont pas toujours facile à traquer.

Toi qui est riche ou trafiquant, sache qu’un point commun vous réunis :

Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes Pas possible que t’en réchappes

Et les prochains, c’est qui ? Les tueurs à gage, les proxénètes ou les hommes politiques ?

Les dealers seront taxés

Les dealers seront taxés

Les frères " Rap Tout "

Les frères " Rap Tout "

Source : lesechos.fr

Paroles : Rap tout

Crédit image : Dynamictic.info, Sudpresse.be

[ad#pub-post]

Vous avez peut-être déjà changé d’opérateur téléphonique. Les formalités sont de plus en plus simples, avec un taux de mobilité compris entre 15 et 20%. L’union européenne souhaite réaliser la même chose… avec les banques.

De quoi s’agit-il ?

Un accord entré en vigueur depuis le 1er Novembre 2009 stipule que les banques françaises s’engagent à faciliter la mobilité d’un client vers une autre banque. En outre, la clôture d’un compte courant est devenue, totalement gratuite.

N’était-ce pas déjà le cas avant ?

Si, mais le client devait tout de même fournir les informations nécessaires concernant les prélèvements et virements en vigueur sur son compte.

Et maintenant ?

Votre banque s’occupe de tout automatiquement, sans que vous n’ayez aucun document à fournir. Rappelons tout de même que  cela est d’une logique enfantine car ils possèdent déjà toutes les informations qu’ils vous demandaient pourtant de fournir à nouveau. C’est un peu comme si je vous demandais l’heure alors que j’avais une montre au poignet.

Mais tout est devenu simple alors ?

Hé non puisqu’il s’agit d’un engagement, et non d’une obligation. En effet, la clôture d’un PEL (plan épargne logement) coûte toujours une 50aine d’euros… juste pour fermer un compte ; autant dire que les intérêts auxquels vous auriez pu prétendre vont fondre comme  » neige au soleil « .

Les autres mesures

Le délai de traitement des paiements transfrontalier devrait passer à 1 jour à compter de 2012 contre 3 aujourd’hui. Enfin, il sera possible de réaliser des prélèvements sur des comptes au sein de la  » Zone Euro »  à partir de 2010 en France, ce qui est interdit aujourd’hui.

Ne boudons pas notre plaisir, même si cela va dans le bon sens, un certain nombre de frais très opaque reste tout de même là règle dans beaucoup d’établissements bancaires, notamment pour les packs tout compris qui vous sont vendus comme des formules miracles. A quand un moratoire sur ces pratiques commerciales à la limite de la légalité ?

Source : Lepoint.fr, Lemonde.fr

Liens annexes : AFUB (Association Française des Usagers des Banques) ; FBF (Fédération Bancaire Française)

[ad#pub-post]

27 pays membres de l’Union ont pu se mettre d’accord sur une aide commune qui sera accordée aux pays en voie de développement pour lutter contre le réchauffement climatique.

J’ai un petit problème de réflexion, mais peut-être suis-je sur la mauvaise voie… Mais si, vous savez bien… les pays les plus développés, par conséquent, les plus industriels, ceux qui sont susceptibles de polluer plus que les autres vont accorder une aide aux pays les plus pauvres, les moins développés, ceux dont l’industrie est plus faible pour lutter contre le réchauffement climatique que eux, les pays riches, ont généré.

L’aide sera de 100 milliards d’euros d’ici 2020, sans obligation pour ceux qui veulent participer avant 2013. Juste en passant par là, la crise financière a coûté 4 000 milliards de dollars, soit 40 fois plus.

On ne peut que se réjouir d’une position commune des pays de l’Union à l’approche du sommet climatique de Copenhague, certes, mais bon ne faut-il pas trouver cela paradoxal de donner si peu à des pays qui subissent les effets secondaires d’une industrialisation des pays riches ?

N’est-ce pas plutôt une continuité de la colonisation à leur encontre ? Hé oui, on vous aide à lutter contre le réchauffement climatique que nous avons généré, mais en aucun cas, on augmente les aides au développement, ainsi va le monde…

Vous trouverez une petite vidéo sur le changement climatique, ci-suit (source : Dailymotion).

Source : lesinfos.com, lefigaro.fr

Liens annexes : Copenhague2009.com (non officiel) ; Le site français ; Le site officiel danois

[ad#pub-post]

Vous n’êtes pas sans savoir que le système de jeux en ligne va bientôt être libéralisé en France, sous l’impulsion d’une directive européenne.

Peut être avez-vous remarqué que TF1 a fait preuve d’un zèle très particulier pour promouvoir cette avancée sociale majeure. Bien entendu, il s’agit surtout de préparer son arrivée dans un marché très lucratif.

La publicité des jeux d’argent est régulée…

Un nouvel amendement régule fortement les publicités pour les jeux d’argent à la télévision, pendant les tranches horaires où les jeunes sont susceptibles de les voir (source).

Il y a toujours un moyen de contourner les dispositions …

Si c’est interdit, la solution est d’en parler sous forme de reportages. Il y a eu pas moins de 6 reportages sur le sujet en 7 jours sur TF1, pas mal comme moyenne non ?

De la révolution au portrait de la semaine …

La libéralisation du jeu en ligne est, selon TF1, une réelle révolution, et l’on peut même gagner régulièrement si l’on s’y prend bien. Pour illustrer la sécurité du gain, montrons-donc un joueur moyen qui sait exactement quand s’arrêter, ça rassure la ménagère de moins de 50 ans.

EurosportBet, l’entreprise sponsorisée

Tiens donc, n’a t-on pas vu une séquence très sponsorisée dans un des reportages de TF1, concernant précisément l’un des candidats à cette fameuse licence de jeu ? Oui, mais cette société, EurosportBet, appartient conjointement à Eurosport (filiale de TF1) et au fond d’investissement Serendipity, qui appartient à Artémis (du groupe Pinault) et à Bouygues (propriétaire de TF1).

Commencez-vous à comprendre le mélange des genres ? Il y a mieux, une cerise sur le gâteau si vous me passez cette expression. Le président de Serendipity n’est autre que Patrick Le Lay, l’ancien PDG de TF1, qui a dit qu’il était parti fâché ?

Un mélange des genres..

EurosportBet a déposé 3 licences concernant paris hippiques, sportifs et jeux d’argent (poker), mais elle compte surtout s’imposer sur les paris en direct pendant les retransmissions… c’est là où intervient Eurosport qui précisément retransmet ces fameux évènements.

Au fait, le président de Eurosport n’est autre que Laurent Le Lay, le fils de son père. Eurosport va commencer à entrer dans les paris sportifs et TF1 va très probablement suivre dans un futur très proche.

Blanc bonnet et bonnet blanc

TF1 n’a pas l’exclusivité de ce nouveau marché évidemment. M6 serait en pourparlers avec le groupe Partouche et Endémol serait sur le point de prendre une participation dans Betclic, un site concurrent de EurosportBet.

Et vous, vous allez jouer à quoi ?

TF1

TF1

Patrick Lelay

Patrick Lelay

Laurent-Eric Lelay

Laurent-Eric Lelay

EurosportBet

EurosportBet

Betclic

Betclic

Partouche

Partouche

Winamax

Winamax

Pour plus d’informations, lisez la source complète sur Marianne2.fr [ad#pub-post]

Réduire sa facture d’énergie de 30%, ça vous intéresse ? Alors ce qui suit pourrait grandement vous intéresser.

Quelques chiffres

Selon l’ADEME, les ménages dépensent 47% de l’énergie produite en France pour leurs besoins domestiques. Dans cette utilisation, 65% l’est pour le chauffage, 16% pour des énergies spécifiques (lave-vaisselle, réfrigérateur, éclairage, etc.), 12% pour l’eau chaude et 7% pour la cuisson.

Mon logement consomme différemment

Selon le type de logement considéré, la dépense d’énergie peut varier de 1 à 4.

A titre d’exemple, une consommation classique se situe à 240 KiloWattHeures (KWH) par mètres carrés (MC) et par an. Les logements les plus récents sont eux entre 120 et 150 alors que les plus écologiques descendent à 60.

Réduire sa consommation de 30%

3 mesures peuvent vous permettre de baisser votre facture de 30%, ça vous intéresse ?

  • Les ampoules basses consommation

    Elles consomment 5 à 6 moins qu’une ampoule à incandescence classique, à luminosité dégagée égale, et ont une durée de vie 7 fois plus longue.Cela s’explique par leur rendement. En effet, les ampoules classiques produisent 5% de lumière et 95% de chaleur, c’est absolument l’inverse pour les ampoules basses consommation. Enfin, les ampoules halogènes sont les pires car elles consomment 50% que les lampes à incandescence.

  • Les équipements électroménagers de catégorie A, A+ ou A++

    Ils sont plus chers à l’achat, certes, mais ils permettent de diviser votre consommation par 3.Cette classification a été lancée il y a 10 ans, et a entraîné la disparition des équipements les plus énergivores : classe E, F et G. Sous l’action de la commission européenne, les classes A pourraient même disparaître à l’horizon 2014.

  • Eviter de laisser des appareils en veille

    La fonction « veille » présent dans la plupart des appareils Hi-Fi est un gros poste de consommation. Les télévisions, lecteurs / enregistreurs DVD, chaînes Hi-Fi, etc comportent tous une fonction de veille, c’est si simple de ne pas les éteindre, oui mais ça plombe votre facture énergétique.Cette fonction consomme presque autant que l’éclairage pour un ménage moyen, soit 0,5% à l’échelle de la France.

Les énergies les moins chères

Ce sont celles présentes naturellement sur notre planète, notamment la géothermie et l’énergie solaire. Les panneaux thermiques, à ne pas confondre avec le photovoltaïque qui sont réservés à de grandes surfaces, peuvent fournir une bonne partie de l’eau chaude et de l’éclairage à l’échelle d’un logement.

Selon la région, le rendement peut varier entre 50 et 70%. Prenons uniquement 4 mètres carrés de surface : un chauffe-eau solaire peut fournir 50% des besoins d’un ménage à Lille, 56% à Paris, 66% à Bordeaux et 76% à Marseille.

La géothermie peut elle capter la chaleur emmagasinée dans le sol. Pour peu que votre pompe à chaleur soit réversible, elle peut tout aussi bien vous fournir de la chaleur pour l’hiver que de la fraîcheur en Eté, car cet appareil fonctionne sur un effet inverse selon le même principe qu’un réfrigérateur.

Les gestes qui « sauvent »

  • Eteignez les appareils, surtout ne les mettez pas en veille ;
  • Limitez votre température de chauffage. 1°C correspond à une augmentation de consommation de 7%. Par conséquent, il est conseillé de chauffer à 19°C la journée et 14°C la nuit.
  • Dégivrez régulièrement votre réfrigérateur, plus il est obstrué et plus il consomme. Nettoyez la grille, ça vous évitera d’augmenter sa consommation par 2 ;
  • Adaptez votre éclairage : un enfant de 5 ans voit 2 fois moins qu’un adulte de 20 ans ; un adulte de 60 ans a besoin de 6 fois plus de lumière qu’un jeune.

Source Lemonde.fr

Ça sort d’où ?

Le principe du pollueur-payeur vient du grenelle de l’environnement : c’est celui qui pollue qui paye. Plus politiquement correct, elle s’appelle également « contribution climat énergie », contribution qui est financière bien entendu : faire un câlin à votre arbre ne vous acquittera en rien.

C’est qui qu’on paye ?

Le principe est celui du pollueur-payeur, en partant du principe que tout le monde pollue, autant particuliers qu’entreprises, celles qui ne sont pas déjà soumises aux quotas d’émission de CO2. Pour information, selon le PNUD, un français émet 6 tonnes de C02 / an.

On va payer combien ?

Le montant du prix unitaire de la taxe n’a pas encore été arrêté car le Président de la République, Nicolas Sarkozy a récemment désavoué son Premier Ministre. François Fillon a avancé le prix de 14 euros / tonne de CO2 tandis que la commission de Michel Rocard, elle, suggère 32 euros / tonne de CO2. En outre, à titre indicatif, elle fait état d’un montant moyen de 300 euros par famille et par an.

En pratique, si vous habitez à la campagne et que vous prenez votre voiture tous les jours, vous paierez plus qu’un couple de parisien qui prend les transports en commun alors que leurs salaires sont plus élevés en moyenne… paradoxal non ?

Si votre logement est mal isolé et que, vous n’avez déjà pas les moyens de payer les réparations pour le mettre aux normes… vous allez payer plus.

Quelques exemples

  • 1l d’essence émet environ 2,3 kg de C02 soit 14 euros la tonne donc 3,22 centimes / l d’essence. Si vous faites un plein de 50 l, cela va vous coûter 1,61 euros de taxe carbone. Si la taxe est de 32 centimes  / tonne de CO2, cela coûtera 3,68 euros ;
  • 1l de fioul émet 2,66kg de CO2 soit 3,72 centimes / tonne de CO2 (pour une taxe à 14 euros) et 8,51 centimes / tonne de CO2 (pour une taxe à 32 euros). Pour une consommation de 1400 l de fuel, cela coûtera entre 52 et 119 euros.

Vous aviez déjà du mal à boucler vos fins de mois, attendez, cela va encore être pire puisqu’à présent, c’est officiel : vous êtes un pollueur et vous devez payer plus.

Comment qu’on paye ?

Il y a 2 types de dommages collatéraux :

  • Directe Le prix des carburants va augmenter : fuel, gaz, charbon, etc.
  • Indirecte Les biens de consommation seront plus chers en raison de l’augmentation du prix des matières premières… à cause de la taxe carbone.

La conséquence directe est que le prix des biens de consommation fabriqués en France seront plus chers que ceux importés à une pondération près car si ces produits sont transportés par une entreprise française soumise à la taxe, le transport sera plus cher donc le prix des produits importés le seront eux-aussi par répercution co-latérale.

Ça va servir à quoi ?

Le gouvernement s’est engagé à ne rien conserver, et à redistribuer ce nouvel impôt vers… on ne sait pas encore quoi. Il y a plusieurs pistes :

  • Des chèques verts pour les ménages les plus pauvres ;
  • Des aides pour améliorer son isolation ou son mode de chauffage.

Si vous avez du mal à boucler vos fins de mois, et que par conséquent, vous n’avez pas les moyens de faire isoler votre logement… vous allez payer mais recevoir des aides pour vous permettre de faire les travaux. Il y a encore beaucoup d’incertitudes sur cette taxe plus médiatique qu’aboutie, notamment dans le prix qu’auront à payer les ménages les moins favorisés.

Une chose est certaine, on va encore mettre la main au portefeuille.

La taxe carbone, un nouvel impôt

La taxe carbone, un nouvel impôt

Edit du 10/9/2009 Nicolas Sarkozy l’a annoncé aujourd’hui, la taxe carbone coûtera officiellement 17 euros / tonne de CO2.

[ad#pub-post]