Le procédé de  » Motion Capture  » consiste à capturer un certain nombre de points caractéristiques sur un individu, et permet de les retranscrire sur un objet quelconque (dinosaure, boite à chaussure, etc.) en lui donnant le même mouvement que celui du modèle. Ici, c’est le même principe avec un logiciel capable de retranscrire un mouvement de visage à des formes géométriques : masque de carnaval, visage de Obama, et j’en passe. Regardez-donc, la réalité des émotions est étonnante.

Deux blondes sont en train d’essayer des vêtements et l’une d’elle va avoir une réflexion de … blonde.

Un chèvre, ça ne fait pas que tricoter...

Un chèvre, ça ne fait pas que tricoter...

Un camionneur s’arrête à un feu rouge, une blonde le rattrape. Elle sort de son auto en courant vers le camion et frappe sur la porte.

Une blonde et une brune en panne d’essence

Une blonde et une brune en panne d’essence

Le maquillage embellit et sublime un visage, du moins est-ce l’effet escompté. Lernert et Sander, deux artistes hollandais font une bien curieuse expérience sur le visage d’un mannequin qui va être peinturluré de 365 couches de maquillage, et là, c’est tout de suite beaucoup moins glamour : le but est de montrer comment une femme cache sa beauté naturelle en un an.

Lernert et Sander

Lernert et Sander